La Guérison avec le Double

Daniel Kemp : Alors j’ai entendu dire une chose assez intéressante : Est-ce que le double, ça existe ? On fait une conférence sur la fusion avec le double et tu dis aux gens “Est-ce que le double, ça existe?”

Question : Ben oui…

Daniel Kemp : Et si le double n’existait pas, comment faire la fusion avec le double ? 

Question : Effectivement. C’est qu’il y a beaucoup de questions que l’on se pose et souvent, il y a beaucoup de choses qui sont erronées. Alors effectivement, le double existe. Est-ce que tu peux nous parler du double éthérique ? Qu’est-ce que c’est ?

Daniel Kemp : Oui, qu’est-ce que c’est que le double éthérique. Normalement, quand je fais des conférences qui sont d’une relative hauteur, soit au niveau du sujet, soit au niveau de l’énergie, il n’y a pas beaucoup de gens. Alors ce soir, je demande à ceux de la tribune de monter toutes les chaises en haut et de finir de déménager le reste des chaises de l’ancienne salle. Alors ça donne une idée un peu pour certains. L’homme, d’autres l’ont dit, je l’ai dit souvent, n’est pas de la merde et il y a énormément d’individus qui souvent, se culpabilisent, se sentent coupables de faire certaines choses. L’être humain est responsable de ses actes mais n’est pas coupable de ses actes, pour la simple raison qu’il ne sait pas exactement ce qu’il fait. Comme là on a un technicien audio qui fait de la réverbération, voyez, parce qu’il ne sait pas exactement ce qu’il fait, mais ça va venir, ça va venir. [Rires]  Et, voyez, c’est venu.

L’homme a une raison d’être sur le plan planétaire et l’homme/ Bouddha avait prétendu que l’homme était assujetti à la souffrance : la naissance était souffrance, la vie était souffrance, la mort était souffrance, et le pire c’est que l’être humain était assujetti à une mécanicité de réincarnation, selon Bouddha. 

Alors en plus de mourir en souffrant, tu te réincarnais en souffrant, tu revivais ; ensuite il y a une  loi de cause et d’effet, d’action-réaction ce qui n’est pas la même chose, reconnue par d’autres traditions théologiques, comme la tradition catholique entre autres, le karma ; si tu fais le bien, tu recevras le bien, si tu fais le mal, tu recevras le mal. L’histoire ne dit pas quand, mais effectivement, c’est conséquentiellement et écologiquement plausible de penser que la loi du karma gère les relations entre l’homme, entre l’homme et l’homme, entre l’homme et les évènements. Si l’homme vit, meurt, va dans un monde de la mort appelé le Nirvana, appelé le Ciel, appelé comme on voudra et par la suite se réincarne, et la tradition catholique a enseigné la réincarnation jusqu’à Vatican II, dans l’Ancien testament comme dans le Nouveau testament, lorsque l’on demande par exemple à Jean qui il est, s’il est Elie, on parle du principe même de la réincarnation. 

L’Eglise catholique a été plus intelligente que les traditions indo-européennes, en interdisant l’enseignement ─  d’ailleurs, c’est Jean XXIII qui l’a interdit ─  en interdisant l’enseignement de la réincarnation, parce que la majorité des peuples comme les Japonais aussi, tous ceux qui croyaient à la réincarnation se disaient “A quoi bon évoluer dans cette vie-ci, je vis ça, puis dans la prochaine vie, on se ( ). Alors en interdisant l’enseignement de la réincarnation, ben les humains avaient, finissaient par avoir conscience qu’ils avaient une vie et que c’était dans cette vie-ci qu’ils devaient faire quelque chose, d’où l’intelligence d’interdire l’enseignement de la réincarnation, dans un peuple qui n’est pas prêt. Et si le vécu de l’humain ─  et les traditions ésotériques souvent parlent de l’âge d’or de l’humanité et celle dans laquelle, vers laquelle on se dirige et après l’âge d’or, c’est l’âge d’argent, là où les énergies intelligentes commencent à quitter le contact de notre planète. 

Il y a, par la suite, l’âge d’airin, là où l’énergie intelligente ne touche presque plus l’homme et par la suite, il y a l’âge de fer où l’humanité est laissée à elle-même et l’âge de fer et l’apocalypse et on retourne dans l’âge d’or. Bon ça devient stupide ( ). Ça va bien, ça va moins bien, ça va pas tellement bien, ça mal en sacre bleu. Ça va bien, ça va pas tellement bien, ça va pas bien, ça va mal en maudit. C’est l’évolution de notre humanité. Le principe même de la réincarnation est un peu le même phénomène. L’être humain meurt, vit _meurt, vit _ meurt vit, jusqu’à quoi? Parce que la question que l’être humain ne doit jamais se poser : A quoi ça sert d’évoluer ?  Il n’a jamais été se poser cette question-là. Il ne pourra y répondre immédiatement. Il n’aura pas/ de toute façon, s’il a une réponse, il ne pourra peut-être pas la supporter. 

Y a-t-il un moyen pour échapper au monde de la mort, parce que si l’être humain se réincarne, c’est que l’être humain a quitté le plan matériel sans avoir encore la faculté de conscience, d’instantanéité ou énergétique de pouvoir fuir le monde de la mort. 

Lorsque l’on fuit le monde de la mort, on fuit le monde de la vie. On est là, on n’est plus assujetti à perdre la vie pour aller dans le monde de la mort pour aller dans le ciel. Dans certaines théologies/ une théologie, qu’est-ce que c’est ? C’est la transcription, dans le domaine de l’homme, de la perception des choses cosmiques, vues par un être humain émotif. Les théologies sont tous émotives et évidemment, parce qu’elles sont émotives, elles vont être assujetties à la croyance, à la foi, à l’espoir et à la certitude aveugle qu’on ne se trompe. Exemple : un jour, j’ai annoncé publiquement que Dieu était un noir et ça a fait frémir bien des gens. Bon. Sauf les noirs. [Rires].

 Lorsque l’homme vit une théologie, il détermine à quoi il devrait ressembler Dieu. Dieu est un être, il a déjà été un être de colère et de vengeance, à l’époque où les rois étaient des rois de colère et de vengeance avec des armées types pour protéger les peuples élus et c’était l’homme qui décidait qu’il était, lui, le peuple élu : c’est pourquoi il y avait plusieurs peuples élus et plusieurs Dieux.

Plus l’évolution de l’homme s’est faite, plus l’évolution de ces Dieux s’est faite, jusqu’au jour où l’homme considérait que c’était préférable que Dieu ne soit pas de colère ni de vengeance, mais plutôt d’amour et de pardon, alors les Dieux sont devenus des Dieux d’amour et de pardon. A travers l’évolution de ces dieux, jamais l’humain ne comprend la raison de sa présence sur la planète. Certaines théologies vont dire que l’homme est là pour servir. L’homme réel n’est pas là pour servir, il est là pour accomplir et ce n’est pas la même chose. Le Nazaréen a accompli, il n’a pas servi. Comment arriver à faire en sorte que l’homme de chair, d’os, de sang, de viscères, de psychologie, de peur, de crainte, d’angoisse, de désirs, de joies passagères, de recherches de bonheur, puisse un jour être quelque chose, ne plus être assujetti à cette mécanicité ascensionnelle de l’évolution de notre humanité. 

Dans la théologie catholique romaine, vous mourez, vous gagnez le Ciel, vous allez rejoindre à jamais ceux que vous avez connus et c’est vrai. Vous mourez, vous gagnez le plan morontiel ─  on va y revenir─   quand vous êtes dans le plan morontiel, si votre corps physique est suffisamment convenable, on peut vous réanimer et vous ramener à la vie, votre âme traverse le plan morontiel, elle va gagner le monde de la mort : le Ciel. Le Nazaréen faisait une différence majeure entre le Ciel et les Cieux. Le Ciel, c’est là où il y a des gens qui meurent, vont. Le Ciel, c’est là d’où venait le Nazaréen et c’est là où il est retourné. 

Lorsque le Nazaréen ou lorsque l’on enseigne que le Ciel, maintenant les portes sont ouvertes, que l’homme peut maintenant gagner le royaume des Cieux, ça ne veut pas dire qu’à partir de cet instant, l’humain pouvait maintenant aller dans le Ciel. Non. Ça voulait dire que l’humain pouvait maintenant sortir du Ciel. L’humain est aujourd’hui ( ) monde de la mort et transcender le monde de la mort pour aller dans l’au-delà, dans le monde de la mort dans les Cieux et le premier palier des Cieux porte un nom Québécois : plan supramental, l’énergie supramentale, l’intelligence active, l’esprit pur non coloré par l’émotion de l’homme, votre esprit, la chose qui contient l’intelligence qui vous a construit, la chose qui sait pourquoi l’homme est ici, la chose qui sait pourquoi vous êtes ici et entre l’esprit et l’homme, l’homme terrestrifié, l’homme planétarisé, il y a un problème : l’ÂME. L’âme, c’est un véhicule mémoriel qui se relie à des archétypes, c’est-à-dire qui se relie à de l’instruction donnée par l’esprit, l’âme explique émotivement les choses, l’âme va conserver l’ego, l’orgueil et les souffrances assujetties à l’homme. 

J’ai dit lorsqu’un jour on m’a posé une  question “A quoi a servi le passage du Nazaréen, de Bouddha ou d’autres? parce que finalement aime les autres comme toi-même, ça n’a servie à rien, on se bat autant qu’avant. Et j’ai expliqué qu’effectivement l’âme n’évoluait pas. Ce n’est pas l’âme de l’homme qui évolue. Après 2000 ans d’instruction de l’homme, il n’y a rien de changé. C’est sûr l’âme n’évolue pas. Ce n’est pas l’âme qui évolue. L’âme conserve l’identité, l’âme conserve l’illusion d’évolution et l’âme apprend. Elle apprend mais elle ne comprend pas. Ce n’est pas l’âme de l’homme qui peut comprendre les choses. C’est le mental de l’homme. 

Pas l’intellect. L’intellect, c’est un mental naissant, tout petit, assujetti au désir émotif de l’âme. L’âme, elle a peur. L’intellect est puissant, l’âme transmet sa peur à l’intellect, l’intellect construit des armes nucléaires pour réassurer l’âme et le mental ne construira jamais d’armes nucléaires parce que le mental, il est logique, conséquentiel et écologique et c’est d’ailleurs le mental qui doit un jour devenir le seul maître de l’homme.

L’âme, c’est quelque chose de primordiale, d’essentielle. C’est comme l’échafaud pour construire une maison, jusqu’au jour où on doit ôter l’échafaud pour laisser la maison se révéler. L’âme est ( ) de l’esprit. L’âme conserve votre expérience, vos mémoires. Vers l’âge de deux, trois ans, vous allez commencer à savoir que vous existiez. Au lieu de dire Daniel a faim, vous allez commencer à dire “J’ai faim”. Vous avez fini par dire “Non” à des choses, preuve d’intelligence, d’intellectuance et au fur et à mesure de votre expérienciation planétaire, l’accumulation de l’expérience, l’âme se gonfle. Elle accumule de la mémoire, elle accumule de l’expérience et il finit par s’identifier à cette expérience. Alors un jour, un camionneur parlera que des camions, le médecin parlera de médecine, le chauffeur de course, parlera de chauffeur de de course, le fermier parlera de fermes et ne dites pas à un fermier que les fermiers sont des vaches, il sera colérique. Dites ça à un camionneur, il rira avec vous, mais ne dites pas à un camionneur que la majorité des camionneurs, ce sont des égouts, le fermier va rire, pas les camionneurs. Alors un moment donné, on s’identifie à la mémoire que nous avons, et ça, c’est dans l’âme.

 L’âme est paramétrée par une enveloppe, le périsprit, le séraphin, enfin c’est un mot, une enveloppe d’énergie vitale, exactement comme énergie vitale yin et yang des acupuncteurs, sauf que c’est de l’énergie vitale de type hominal que l’acupuncture ne connait pas encore. Lorsque l’être humain meurt, lorsque le corps physique n’a plus la faculté vitale de conserver l’âme chez lui, l’âme le quitte, le corps vital quitte le corps physique, la mémoire du corps physique est partie, alors le corps physique pourrit et il est digéré par le plan planétaire. L’âme rentre dans le monde/ dans le plan morontiel, un monde similaire à l’esprit mais qui n’a pas la conscience de sa présence et au-delà du plan morontiel ─  et quand on dit “au-delà, c’est simplement parce qu’au niveau des subtilités, l’âme étant plus légère que le corps physique, elle est moins attirée par l’énergie tellurique de notre planète, alors elle monte, comme l’hélium va le faire ou l’hydrogène va le faire sur les strates de carbone, d’azote et des gaz ( ).

 L’enveloppe touche le monde de la mort. Le monde de la mort, c’est le Ciel, j’utilise ( ) mais c’est des mondes parallèles, mais ça permet de comprendre. Le Ciel, il est aussi protégé du monde de la mort, les humains ne peuvent pas arriver dans la matière. Il y a une enveloppe, une espèce de périsprit céleste : une enveloppe. Une enveloppe de laquelle vont descendre certaines mémoires, des personnes mortes devant vous et qui vont venir vous voir, vous chercher pour vous montrer le chemin.Jusque-là, c’est l’évolution actuelle de l’humanité, mais c’est une évolution antérieure des humanités qui ont vécu sur notre planète mais c’est une chose qui est entrain de changer et qui va changer dans les centaines d’années à venir et qui va changer ( ) dans les quelques années à venir pour certains. L’âme n’ira plus vers ce monde de la mort.

 C’est pour ça qu’il y a des conditions fondamentales qu’on va expliquer. 

Cette âme, elle touche le monde de la mort et l’énergie vitale du séraphin ne peut pas pénétrer ce monde de la mort, alors il souffre et l’âme, ainsi que les mémoires relatives, l’expérience contenue dans l’âme, l’ego rentrent dans le monde de la mort. Là, vous êtes morts ( ) corps physique, illusion de la mort, pénétration du monde de la mort, le Ciel, oui.

La théologie dit que vous allez rejoindre les personnes que vous avez connues et aimées et cela pour l’éternité. Oui. Je l’ai dit brièvement ce soir, j’en ai parlé dans mes conférences sur la réincarnation, “comment survivre à sa mort”, ce genre de conférence, lorsqu’on pénètre le monde de la mort, chaque palier du monde de la mort ─  il y en a plusieurs, il y en a un palier infernal, il y a une gamme de paliers purgatoriels (purgatoire) et certains paliers hautement spirituels. 

Selon votre affinité vibratoire, vous allez vous diluer à travers le monde de la mort et le temps, dans l’antiquité, ça prenait un certain temps parce que l’être humain était extrêmement massif au niveau de l’âme, il tuait facilement, il était expressif, il était colérique, il était vaniteux, alors le temps purgatoriel était plus long. Vous vous diluez et vous fusionnez à ceux qui sont en harmonie avec vous. Quand je dis que vous vous fusionnez, je veux dire que vous rejoignez pour l’éternité ceux que vous avez connus et aimez mais, vous n’êtes plus vous, ils ne sont plus eux, vous êtes maintenant quelque chose de neuf, unique : c’est ça la fusion. C’est chiant pour l’ego mais ( ) à certaines conférences où j’explique un peu. Alors la théorie catholique romaine, elle a raison. 

Hier, à une émission radiophonique, on me demandait si j’étais contre la tradition. J’ai dit non, je ne suis pas contre la tradition, contre le fait qu’on s’y attache, oui, pas contre ce qu’elle transmet. La tradition n’a jamais menti mais elle n’a pas tout dit, et c’est normal, on en rajoute un peu. Lorsque le Nazaréen est passé, il a perfectionné la tradition. Je pourrais ( ) l’Ancien testament et un moment donné, il faut ( ) Nouveau testament et un moment donné, il faudra faire fonctionner autre chose. Alors effectivement ,il y a fusion et un moment donné, l’être humain va se réincarner dans un contexte planétaire, dans des conditions que j’ai déjà expliqué et si vous avez des questions, dans la deuxième partie, on y répondra. Bon. 

L’homme se réincarne, il revient, il revit, 99% du karma qu’il aura est le karma relatif, Sa culpabilité c’est qu’il va s’imposer lui-même et le revit jusqu’à temps qu’il remeurt. C’est très intéressant et c’est plaisant. Sauf qu’à un moment donné, l’homme doit faire autre chose que de jouer au yoyo.

 “Partir pour un monde meilleur” et rendu là, ben tu n’as plus grand chose, tu te fusionnes inconsciemment et à un moment donné, tu te réveilles, tu viens de naître. Alors à chaque fois qu’on part pour un monde meilleur, on part pour revenir et cette évolution-là, ben elle devient ( ). Elle est intelligente parce qu’elle a une raison, elle a une raison d’être, elle a une grande raison, mais un moment donné, moi et vous et d’autres, vont cesser de gagner le monde de la mort en perdant leur identité. Savez pourquoi la grande question sur le principe de la réincarnation, c’est : comment ça se fait qu’on ne se rappelle pas de nos vies antérieures? Ça a été mélangé avec un paquet de merde ( ) ( ) grand chose.Ouais mais la régression dans les vies antérieures par l’hypnose ? Oui tu régresses dans le monde astral, tu n’as aucune/ tu n’a aucune preuve que c’est ta vie et puis ça peut être aussi l’une des entités qui t’habitent maintenant et c’est à l’adolescence qu’on fusionne ces personnalités, c’est pourquoi, ça devient compliqué, l’adolescence.

L’homme sait par la tradition mais ça va se revivre prochainement ici au Québec, pas par moi, par d’autres, ça va se revivre, mais à un moment donné, il y a un bonhomme qui devient tout lumineux et qui commence à flotter dans les airs, avec un nuage qui l’entoure, le nuage de l’énergie supramentale mais, la femme de Sri Aurobindo avait aussi parlé de la neige supramentale, de ce genre de chose. Et là, c’est le Nazaréen qui fait l’ascension ou Elie ou d’autres. Le corps du Nazaréen, on ne le retrouve pas parce qu’il a été éthérifié, ça aurait pu terrifier les autres mais/ le Nazaréen, son corps  a été supramentalisé.

 C’est ce qui a d’ailleurs donné une espèce de photographie dans une gainée bien entourée, une photographie d’un rayonnement, d’une forme d’énergie nucléaire qu’on ne connaît pas encore parce qu’elle est humaine et non pas (énirale?) et le Nazaréen a simplement  été cherché son corps, on appelle cela “amener son corps avec soi dans sa mort”, parce que là on est quand même pas dans le monde de la mort, j’explique deux petites choses. Parmi tous les apôtres (il y en avait des dizaines du Nazaréen)  un seul ─   ce n’était pas un apôtre, c’était un ami, il avait même un lien presque sanguin avec le Nazaréen ─  ce seul personnage, Lazare, a accepté, il a eu confiance. Pierre na pas eu confiance, Pierre n’a pas eu ( ) le Nazaréen, hein, le coq a chanté trois fois. Remarquez qu’on est tous coq un peu, il faut que les traditions s’accomplissent. Bon. Mai n’empêche que Pierre n’a pas eu confiance jusqu’au bout, et les autres non plus.

Par la suite, ils n’ont pas eu confiance. Quand ils ont revu le Nazaréen, Pierre a accepté de mourir, il y en a un paquet qui ont appelé ça des martyrs, or ils ont eu confiance après, parce qu’après ils ont eu/ non non,  il n’on pas eu confiance, parce qu’ils ont été manipulés après par la culpabilité de ne pas avoir eu confiance du vivant ( ). Ils ont eu confiance après, ils ont REGRETTÉ après et c’est ce regret qui leur a permis de douter de l’illusion de la confiance.

Lazare, Lazare accepte de faire une chose que beaucoup d’humains devront faire. Plus il y en a qui le font, plus c’est facile de le faire. Alors ce n’est pas le même genre de phénomène. Lazare accepte de se laisser emporter par le Nazaréen dans un monde qu’aucun être humain vivant ne connaît : le monde de la mort. Pour cela, il faut quoi? Il faut avoir un double éthérique, il faut avoir commencé la fusion avec son double éthérique et il faut avoir une garantie planétaire d’une énergie suffisamment puissante pour sortir celui qui est entrain de s’initier, du monde de la mort. Le Nazaréen, on en a déjà parlé dans une conférence, ce que le Christ n’a pas dit, avait encore un peu d’ego lorsqu’il était sur la Croix. Le Nazaréen a de l’esprit et il devait gagner le monde de la mort, vivant, donc en ayant conscience de qui il était. Juste avant de faire cela, il a initié Lazare, parce que c’était Lazare qui a reçu, par la suite, l’autorité du Nazaréen, et non pas Pierre. Pierre a reçu une forme d’autorité créée par l’Église que nous connaissons aujourd’hui : les papes sont les successions, disons, planétaires de Pierre.

Lazare a accepté de laissé son corps, de gagner le monde de la mort, de faire certaines choses et quand sont corps commençait à s’en aller, à pourrir, le Nazaréen est revenu ; on demande au Nazaréen, on lui dit “Ton grand ami Lazare est malade et le Nazaréen répond “Oui, alors, je vais aller le guérir, mais dans quelques jours.” C’est la seule fois où le Nazaréen décide de retarder une guérison, lorsque Lazare malade n’est plus malade et personne n’a pu comprendre. Alors il s’en va manger, il jase avec un paquet de gens et par la suite, il se dirige ver l’endroit où Lazare est apparent malade et la famille de Lazare vient rencontrer le Nazaréen et lui dit “C’est trop tard, il est mort”. Le Nazaréen répond “Non, il dort”. On lui dit “Ben s’il dort, il pue” [rires] ce n’est pas ça qu’ils ont dit mais c’était quelque chose dans le genre. 

Et le Nazaréen répond “Non, il dort. Amenez-moi là où il est.” Alors ils lui disent “Ben, il y a un problème parce qu’on l’a déjà tout enrubanné et parfumé, tu feras ce que tu voudras mais il est emmuré.” “Pas de problème, il dort.” Lazare n’avait pas l’énergie suffisante parce que Lazare a trop d’ego à l’époque, parce que Lazare n’avait pas un double éthérique suffisamment constitué parce que Lazare était en fusion avec mais la fusion n’était pas terminée.Lazare n’avait pas suffisamment d’énergie pour quitter le monde de la mort en retrouvant son monde planétaire, d’où l’importance de la présence du Nazaréen pour Lazare. Le Nazaréen s’approche du caveau et, par la parole tient un canal suffisamment puissant pour que Lazare soit debout. Et là, Lazare avec sa gainé et son parfum, il sort de la caverne et tout le monde se met à genoux. (…) 

L’homme est un véhicule de chair, vous l’avez tous constaté. Ceux qui ne le savent pas encore, vous essaierez de sortir par les murs tout à l’heure [rires] et vous constaterez que l’homme a au moins un véhicule de chair. Ce véhicule de chair a une puissance fondamentale assez extraordinaire, c’est qu’il a premièrement, le centre, (la régie?) et deuxièmement, c’est un néocérébellum, un cortex cérébral qui ne se retrouve pas dans les animaux et dans les hommes préhistoriques. D’ailleurs dans/ il commence beaucoup dans l’homme préhistorique, là où l’écriture a été commencée. 

Biologiquement, cela permet à l’homme de supporter une condition énergétique. Qu’est-ce qu’on entend par “une condition énergétique?” Des fois, ce sont des mots qui perdent leur valeur. “Si vous êtes fatigué, vous manquez d’énergie”, ça veut dire quoi? Vous savez ce que ça veut dire? C’est ça de l’énergie au niveau du plan de vie de l’homme. Vous avez sans doute été au téléphone avec un téteux là, en échange d’énergie pendant une heure et demi là et vous raccrochez, vous avez envie de pleurer, vous êtes fatigué, ben c’est ça, vous vous êtes fait sucer de l’énergie. Vous rentrez quelque part et tout le monde capotait, ça court partout et là,  vous vous sentez, énergétiquement, vous perdez. Vous allez dans la forêt, vous marchez peut-être nus-pieds, vous regardez les choses et puis vous revenez ravigoté, vous avez fait le plein d’énergie.

 Le yin et le yang, ce sont de l’énergie qui circule à la surface des corps, dans la majorité des cas, mais sur deux méridiens, dans les points merveilleux à l’intérieur des centres cutanés : c’est de l’énergie.

Le corps physique a la faculté de recevoir par le système neuronique de l’énergie. Médicalement, on explique que la pensée, c’est une dépolarisation neuronique. Oui. Ça commence où ? Je suis d’accord que ça dépolarise jusqu’à tant que ça arrive dans ma main et que ça passe faire des conneries de même. Bon. Je suis d’accord. Mais qu’est-ce qui engendre la parole que je dis? Qu’est-ce qui engendre vos souffrances psychologiques? Qu’est-ce qui engendre vos désirs? C’est évident qu’avec du Vallium, du Librium, avec certains médicaments, les anti-psychotiques, vous allez moins souffrir, vous allez être moins nerveux, moins stressé. Est-ce que les médicaments viennent engendrer altérer la chose qui engendre les choses? Non. Ça vient altérer le corps physique qui exprime moins bien ; le cerveau, les neurones font que l’homme ait quelque chose d’autre. 

L’énergie, appelons ça “énergie”, bon,  il y a quelque chose quelque part qui se garoche dans l’univers et son problème c’est qu’elle connaît le temps et l’espace. Elle se densifie, elle involue et cette chose s’appelle, dans la plus grande dénomination : Dieu. Certains disent que Dieu parfait et que Dieu est partout. Donc, Dieu est dans vous, donc, vous êtes parfaits, donc celui qui tue est parfait. Alors l’homme se plaît de dire que l’homme n’est pas parfait et que Dieu est parfait. Si Dieu est parfait et que l’homme n’est pas parfait, Dieu n’est pas partout. “Ah oui mais Dieu, il est partout”. Si Dieu est partout, l’homme est imparfait, donc il y a une partie de Dieu qui est imparfaite. C’est logique, ou bien  abandonnons toute discussion psychologique. Fumons un joint et oublions. [Rires] 

Mais ça ne change rien à l’humain qui se conscientise, il revient toujours à se conscientiser parce qu’il va se poser les mêmes questions. 

Dieu est une constitution énergétique HAUTEMENT supérieur à ce que vous connaissez en termes d’énergie ou d’expression, SAUF que ces énergies divines sont descendantes, en phase d’involution et les premières parties de cette phase d’involution, lorsque ces premières parties sont arrivées dans la plus dense des possibilités réactionnelles de notre univers, elles ont commencé à stagner, à s’accumuler les unes sur les autres, recevant toujours l’énergie qui descendait et cela l’homme. 

On appelle ça la chute, dans une tradition originale où on instruit l’humain à accepter sa condition d’ignorant. Quand je dis ignorance, c’est qu’il ne sait pas ce qu’il fait ici, il ne sait pas exactement d’où il vient, il ne sait pas où il va, il ne sait pas pourquoi. D’ici peu, l’homme le saura. L’homme accumule de l’énergie, ce qui lui permet de constituer des corps nouveaux : corps physique (intéressant), corps vital, il n’anime sans ( ) ce n’est même pas comparable aux animaux, et il accumule encore de l’énergie et il finit par savoir ce qu’il est et ça c’est fondamental. Le chien, il vit, le chien a l’instinct de préservation, mais il ne sait pas qu’il existe, il ne sait pas qu’il vit, mais vous, vous le savez et c’est là que commence le problème : peur de la mort, peur de l’angoisse, peur de ceci, peur de cela, peur de perdre ce que nous avons, conscience d’être. 

Cette conscience d’être, elle engendre l’âme, elle engendre l’ego. Mais il y a un problème : c’est que l’énergie qui descend pour engendrer l’homme, sa finalité évolutive, dans son involution, ce n’est pas d’être de l’âme, c’est d’être de l’énergie vitale. L’énergie descend et c’est un corps physique, l’autre strate descend, ça fait un corps vital, ça l’anime, l’autre strate descend, ça fait un corps vital intéressant, ça crée le système (?) et neuronique. L’énergie continuant de  descendre, elle s’accumule plus haut, ça crée l’âme, la psychologie. La psychologie c’est la relation qui existera dans l’âme, entre la mémoire, entre l’expérience intra âmique, l’émotion et entre la gestion de nourritures âmiques, mémorielles : le désir.

La psychologie, c’est la relation entre la mémoire, l’émotion et le désir, ça crée l’âme. 

L’âme devient suffisamment énergisée, orgueilleuse, pourrie apparemment, mais c’est génial, qu’elle finit par accumuler l’énergie sur une sphère/strate plus haute (le plan mental), l’intellect pour commencer. L’énergie s’accumule sur le mental et lentement, cette énergie prend une autre saveur : l’ajusteur de pensée. L’ajusteur de pensée, ça fait quoi ? Ça fait qu’un moment donné, vous venez pour vous dire quelque chose et vous dites autre chose. Et si vous êtes attentif à vous écouter parler, vous allez vous rendre compte que vous êtes capable de vous instruire, là vous devenez vos seuls maîtres et l’humain n’aime pas à s’écouter parler. 

L’humain préfère écouter ce qu’il va dire, dans sa tête, dire n’importe quoi quand il parle puis écouter les autres parler de temps en temps. Mais pourquoi pensez-vous que vous avez un problème et vous ne connaissez pas la solution ? Vous rencontrez quelqu’un d’autre qui ne connaît pas la solution, qui n’a pas d’expérience, hein c’est le voisin qui doit faire, il appelle ça le père et le fils, et vous discutez par la parole et l’ajusteur de pensée ne fonctionne qu’en ajustant la parole. Alors, on parle, et en parlant, la solution arrive. Vous ne la connaissiez pas. 

Mais si vous auriez voulu penser, pensez-y pendant deux jours, trois jours, vous risquez fortement de souffrir plus de ne pas avoir de solution. 

Et souvent, l’être humain, lorsqu’il cesse de penser, la solution arrive ; la pensée, ce n’est pas ce qu’il y a de mieux. L’ajusteur de pensée,on continue à accumuler l’énergie. Souvent, on a des personnes qui se disent “C’est écoeurant, il n’y a plus d’écoute, tout le monde veut parler ! C’est génial, parler ! Tout le monde veut parler mais justement, les Québécois sont plus que des grandes gueules, vous avez là un exemple, ici. Bon. [Rires] Il faut parler ! La parole est d’or. Le silence est d’argent. Dans l’ancien temps, c’était l’inverse. La parole, l’ajusteur de pensée, et qu’est-ce qui vient après? Le contact avec votre esprit : l’énergie supramentale, supramentale ou supérieure au mental. Ce n’est pas un ( ) avec un vaisseau spatial qui vient poser ses pattes au-dessus de votre tête, ce n’est pas quelqu’un qui vient parler dans votre tête et qui vous dirait “Hey ( ) qu’est-ce que tu veux que je fasse?” ou encore “Je m’appelle Sri Machin chouette et je suis avec ton esprit et je viens te dire ce que tu dois faire pour te sauver. 

Non. S’il y a quelqu’un qui vient vous dire ça là, allez vous laver la tête dans le bas des toilettes [Rires], il va s’en aller. L’homme doit être son seul maître ! Ça vient vous dire “Hey, tu devrais faire ça.” Vous devrez répondre “Ouin, je vais y penser.” “Mais non, je suis le grand maître, si tu ne m’écoutes pas, je ne reviendrais plus” , “Je sais, peut-être”. Mais non, l’humain qui se croit médiocre, “Ha j’ai un grand maître dans ma tête, tant mieux, ça va m’écouter.”  “Mais non reste, reste reste, je vais me mettre à genoux, je vais me mettre à ramper et bouffer mon tapis, je vais tout te faire !” Et là le grand maître lui dit “Parfait, va porter la bonne parole, je te missionne. 

Fais des disciples, amène des gens, fais-moi connaître.” 

Le grand maître a besoin d’énergie. Il ramasse des humains pour les capter. Tous les phénomènes de maîtres, de gourous et toutes les théologies ont une chose très importante que donnent nos maîtres aux disciples “convertissez autrui”. Ici, j’en viens, les gens ne sont pas frustrés, personne ne leur court après. Des fois, on les rembourse même, pour être sûr qu’ils vont aller acheter ailleurs la prochaine fois. La personne qui vient ici, c’est parce qu’elle vient. 

Il y a beaucoup qui vont à des places librement. Il y en a qui vont à l’église librement. J’en ai qui vont voir leur prêtre et qui leur dit “Je pense que je ne viendrai plus à la messe” et si le prêtre répond “Aucun problème, c’est ton choix”, ce prêtre-là, il est au-delà des prêtres. C’est lui qui ( ). Si le prêtre te dit “Ben voyons donc, tu ne peux pas faire ça !”, ce prêtre-là, c’est un humain qui n’a pas encore compris. Tu devrais rester libre.

Lorsque l’énergie supramentale vient chatouiller par l’ajusteur de pensée, votre parole au niveau neurone, il se passe des choses. On a vu au début qu’il y avait des maladies, de la transition. Il y a des personnes un moment donné qui ont comme des crises de coeur, ils ne savent pas, ils vont voir le médecin, il n’y a rien. Il y en a qui font de l’hypertension, il n’y a rien. On a des médicaments, mais il n’y a rien. Il y en a qui font de l’hypotension, il n’y a rien. Il y en a qui ont des problèmes oculaires, on ne trouve pas les symptômes. Il y en a qui ont/ en tout cas, il y a plein de trucs dans le genre parce que le cerveau vit une mutation pour après permettre la création du double éthérique, mais pendant cette mutation ver les mémoires, on a ceci, on a cela, le cerveau se transforme, le cerveau détecte un manque de pression sanguine, alors il enclenche dans le corps quelque chose pour hausser la pression. 

Vu que la pression était bonne, ça crée de l’hypertension, le médecin va vous dire “Ben, il n’y a pas de cause là mais c’est fréquent, donc on va vous donner du ( ), on va vous donner ceci, on va vous donner cela. Bon. Il se passe des choses intéressantes. Lorsque cela arrive, il se passe une chose intéressante, c’est que l’homme commence à se poser des questions magistrales. Il commence à se déplacer pour venir dans des salles comme ici et il y en a d’autres  au Québec avec d’autres conférenciers et l’humain commence à vouloir, non pas croire, mais comprendre.

Les voies de Dieu sont impénétrables, alors je ne sais plus/ tu sais, dans le genre “Pauvre con, pose pas des  questions “de même” (pareilles). Allez, va te coucher !” Ça ne marche plus ! Un moment donné, l’humain veut comprendre et ça, c’est parce que l’ajusteur de pensée commence à venir faire travailler des choses chez lui et il arrive ceci : il arrive que dans la transition complète de l’homme ancien vers l’homme nouveau ─’homme nouveau, ce n’est pas quelque chose que j’ai amené, dernièrement  il y a une personne qui me sortait de la Bible un message de Paul, qui sent que l’homme ancien devra lâcher sa peau pour devenir un homme nouveau. Ce n’est pas moi qui ai amené ça. Tu dis ça en public, si tu as une grande gueule, tu en parles un peu plus. Bon. Homme nouveau, ça vient de loin. C’est quelque chose qui s’en vient. On n’a pas une carte d’un tel homme nouveau. Non, on ne peut pas acheter quelque chose lié la-dedans, c’est ( ), ça vient simplement comme ça. 

Lorsque l’être humain vit une phase d’anégoïsation, lorsque l’ego commence à être écrasé/ tout à l’heure, je disais que l’énergie qui constitue l’homme n’a pas assez de finalité dans l’ombre. Elle doit continuer son involution pour devenir une énergie vitale mais cela, lorsqu’elle aura créé le corps mental, lorsque le mental est créé, l’humain est capable d’être conséquentiel. 

Autrement dit, “Tu ne voleras point” ( ) “Tu ne voleras point”, ça fait partie des 20 commandements de Dieu. Je dis souvent qu’il y avait eu deux tables de commandements, chacune contenant dix commandements et le bonhomme qui est descendu de la montagne, il lui en a échappé une et elle a cassée. Alors il n’a pas été s’en vanter et il a prétendu qu’il y avait seulement une. ( ) Tu ne voleras point. Tu ne voleras point, ( ) voler, pas parce que c’est un commandement de Dieu ! parce que c’est stupide de voler, parce que c’est inécologique de voler, c’est pour ça qu’il ne faut pas voler. 

“Tu honoreras ton père et ta mère”, s’ils sont honorables. Bon. Sur ce qu’il y a écrit, il y a un petit bout qui manque. [Rires]

Il y a bien des choses qui dans la conscience de l’homme transitif, de la femme transitive, de l’homme nouveau, de la femme nouvelle change. Mais lorsqu’on change d’une façon anégoïque, il n’y a aucun commandement d’aucune religion auquel on pourra passer à côté. Il n’y en a plus. Sauf qu’on n’a plus besoin d’attendre la religion pour l’accomplir, la religion. La religion, c’est une technique. Ça vient du mot “religare” qui veut dire “relier”. C’est une technique pour permettre à l’homme de se relier et lorsque l’homme est relié, il n’y a plus besoin d’attaquer. Et comme toute technique planétaire, la technique, elle enseigne à l’être humain à arriver à quelque chose et elle fait tout pour que l’être humain ne puisse plus se passer de la technique. Vous faites du yoga, ça vous calme. Cesser d’en faire, vous allez redevenir fou. Donc, le yoga vous rend calme mais le yoga vos esclavagise à lui. 

C’est un peu comme une drogue que vous prenez. Vous prenez une substance qui vous permet de ne plus mourir, de vivre éternellement, sauf qu’à l’instant où vous passez une journée sans en manger, après avoir commencé à en prendre, vous mourrez. Elle vous donne l’éternité. C’est une drogue, vous devrez en prendre toujours. Les techniques font ça, les religions aussi. 

La technique, elle n’est pas mauvaise, elle est bonne. C’est l’homme qui est problématique, pas la technique. Lorsque l’être humain est conséquentiel, lorsque l’être humain arrive à être en contact avec son esprit, il n’y a plus besoin de lire un livre, savoir qu’on sait, il est accompli. Mais pour cela, l’être humain doit être sans orgueil. Et être sans orgueil, c’est le travail qui doit être fait. J’explique encore deux petites choses. L’énergie devient de l’âme. L’âme vient du mental, le mental vient de l’ajusteur de pensée et l’ajusteur de pensée entre en contact avec le plan supramental et là, l’homme, pour la première fois, a un contact avec ce qu’il appelle “Dieu”  mais dans les Cieux et dans le Ciel, à un niveau où Dieu n’est pas con. “A un niveau où Dieu n’est pas con”, ça veut dire quoi? Ça veut dire qu’à un moment donné, il y en a un qui ouvre la Bible, qui ouvre le Coran, qui ouvre un ( ) et puis là, il est touché par Dieu.

 Illumination. Et il ( ), il est enthousiaste, il est peureux, il ne veut plus rien savoir de personne, il sait tout, il n’a même plus besoin du contact avec Dieu ! Il en a assez dans sa mémoire, du  savoir. Seul problème : il y a trop d’ego. Mais le Dieu est venu à son niveau. Vous ne pouvez pas recevoir un contact avec de l’énergie supramentale, de l’énergie intelligente à un niveau où vous, vous n’êtes pas capable d’aller. Donc, l’énergie vient à votre niveau, mais à votre niveau, elle vous explique ce que vous pouvez comprendre, c’est-à-dire qu’à votre niveau, elle vous explique ce que vous voulez comprendre. Et, au cours de votre vie, expérience après expérience, illusion sur désillusion, vous augmentez votre capacité de ramasser l’énergie et finalement, un moment donné, “Simple ! C’est pourtant simple à comprendre, c’est clair, c’est évident, comment ça se fait que je n’ai pas compris ça ( )? Un moment donné, vous dites à quelqu’un “Oui, tu ne comprends pas, ( ) c’est pourtant bien évident !” Non non.

 Toi, tu as un niveau vibratoire où tu vois, l’autre a un niveau vibratoire où il ne voit pas, ça ne sert à rien de crier. Tu le laisses en paix, dans deux heures, dans deux ans, dans deux cents ans, il va comprendre. L’homme a ses phénoménologies de l’évolution et à partir de ce moment donné, l’intelligence supramentale commence à vous écraser et là, vous allez commencer à souffrir. 

Plus vous êtes conscientisé, plus vous risquez d’être malade, d’avoir des accidents, d’avoir des problèmes, de souffrir, de voir votre famille se retourner contre vous, un paquet de choses, pour vous montrer que ce n’est pas votre ego qui allait dominer, que ce n’est pas vous qui êtes le maître. Pas au niveau de l’âme. 

Il arrive simplement dans l’homme nouveau que l’intelligence supramentale, l’esprit commence a écraser l’ego. Un exemple : Vous vous habillez bien beau, vous allez dans un restaurant, vous rentrez et là, un moment donné, vous êtes un petit peu fier de vos habits. Celui qui ne se conscientise pas, il peut être fier, pas de problème ! Mais celui qui se conscientise ─  il y en a ─ moi, je suis bien bien fier, le serveur approche, il me renverse de la moutarde dessus. 

Pourquoi ça m’arrive à moi? Parce que toi, tu commences à avoir de la puissance, tu ne dois pas avoir de l’orgueil, parce que tu vas devenir très dangereux. Alors voilà, c’est toi. Tu vas gueuler, tu vas chialer, t’apprends. Et si tu ne te dis “Bon, ben, c’est ça. Voulez-vous en mettre sur l’autre bord?” Tu peux manger comme ça, pourquoi pas ? [Rires] ( ) Le meilleur moyen, c’est de s’en foutre. “Ouais mais les gens, qu’est-ce qu’ils vont dire si le job veut dire” Ce n’est pas votre job de souffrir parce que les autres vont mettre de la moutarde sur votre veste ou sur votre robe. C’est ça que l’humain a de la difficulté à saisir. C’est ce qui arrive quand l’humain évolue. 

L’évolution, on dit, on pense et ça c’est une menterie ! “Plus on évolue, plus on est en paix”, voyons donc ! Les ( ) ont commencé à croire, Lazare a failli pourrir dans une caverne à cause que le monde (les gens) qui ne comprenaient pas leur vie antérieure quand ils meurent… il y en a un paquet qui sont morts sur des bûchers, Jean Paul est mort assassiné, il y en a un paquet ( ) plus on en met quand on en veut, “Plus on se conscientise, plus c’est la paix”, où c’est qu’ils ont pris ça? Même plus t’es con, moins, t’as de problèmes [Rires] C’est un fait. Plus tu te conscientises, plus tu apprends, plus tu poses des questions, plus tu vis, hey [Rires] Savez-vous pourquoi on a instruit l’humain? ( ) dans l’évolution? Parce que c’est le seul moyen qu’ils veulent bien accepter son évolution, parce que sinon ( ). Moi je ne comprends rien à rien, et là tu vous, je comprends et vous commencez à me ( ), tu sais. Moi j’aime autant rien comprendre à rien, ( ) et … “Oui mais t’es un esclave !” “Oui, je suis un être esclave heureux, toi, t’es un  maître malheureux”.

 [Rires] Sauf que le rôle de l’homme, ce n’est pas d’être heureux. Le rôle de l’homme, ce n’est pas d’être en paix. C’est un chemin intéressant et intelligent sur lequel on peut voyager, mais ce n’est pas le rôle de l’homme. Il peut évoluer en paix, il peut évoluer en souffrance, mais le rôle de l’homme, c’est son ascension. Ce n’est pas la paix ou le bonheur. Il peut le faire en bonheur, il peut le faire en malheur, mais il change. Alors, il arrive ceci : 

Il arrive que plus on se conscientise, plus on entre en contact avec son esprit et l’ego, l’âme ne veut pas laisser la place à l’esprit. “Moi je veux rencontrer Dieu !” dit l’homme. “Mon pauvre petit, si tu rencontres Dieu, tu seras tout, sauf Dieu, parce que tu ne peux pas être la chose que tu vois. Si tu/” “Oui mais je veux rencontrer Dieu mais après ça, je veux devenir Dieu !” Quand tu deviendras Dieu, tu ne seras plus là. Tu ne seras plus toi et tu ne sauras plus que t’es là. Ça va de soi. Tu seras Dieu mais tu ne seras plus toi. Alors l’homme, quand on lui dit “Tu ne seras plus toi” ( ) et puis il invente des ( ) émotifs. 

L’esprit descend, l’esprit écrase et qu’est-ce qui se passe ? Il se passe simplement que lorsque  l’âme commence à écraser suffisamment, elle devient de l’énergie vitale. Vos maladies vont commencer à être guéries lorsque vous allez être suffisamment anégoïque et cesser de vous prendre au sérieux. Je le dis, c’est facile à dire ( ) Ça, c’est de l’orgueil. Vous êtes faits ! Il décide de dépasser à droite et vous, vous êtes le fieffé coquin du code de la route c’est à droite qu’on dépasse, ce qui fait que tu te mets à droite, l’autre sera à gauche, c’est de l’orgueil. Ça fait que vous vous retrouvez sur l’autoroute et vous rencontrez quelqu’un qui roule à gauche, à 100 kilomètre à l’heure. 

Là, vous lui demandez de passer à droite parce que c’est préférable de dépasser à gauche. Le gars, il roule à 100, la limite c’est 100 ; toi, tu es en dessous. Le gars il se pense correct avec la loi. C’est de l’orgueil. Vous, vous chauffez un petit peu, vous êtes un petit peu en colère, c’est de l’orgueil. Et là, il n’y a pas, pendant ce temps-là, de création ni de “nourrissement” du double éthérique.

Vous avez tous commencé, l’être humain a commencé à créer un double éthérique. Il n’a pas le choix. Mais il doit le constituer suffisamment. Pourquoi ? Parce qu’en m’anégoïsant, l’énergie de mon âme, devient de l’énergie vitale, dès qu’elle pèse en vibration. L’énergie vitale, c’est la mémoire de mon corps physique. Elle va le restaurer. Mais je n’aurai plus d’ego, ça veut dire que si on ( ), on va comprendre pourquoi l’autre t’a donné une claque dans le visage, tu vas comprendre. Et si tu prends mon ( ) , là il ne comprend plus, on va dire que c’est un imbécile, c’est que, ce n’est pas un imbécile, ce gars-là ; lui, il a décidé qu’il ne voulait plus souffrir des imbécillités des imbéciles. Alors on dit au gars “Je vais t’en donner une autre” Donne-moi-z’en une autre ! L’autre, il vient t’en donner une autre, tu le bloques. Puis là, il décide de te sauter dessus, tu te défends. Prends une grimace, arrière, l’autre est à terre, tu t’en vas , Ça s’est bien passé. Certains m’ont dit “Oui mais moi je ne suis pas capable de me battre, je ne ferais pas ( )” [Rires]

L’anégoïsation finit par mettre suffisamment d’énergie vitale dans le corps physique, en plus de la guérison de la gestion complète du corps physique à cette époque, elle finit par transpirer à l’extérieur. On a déjà parlé un petit peu au niveau de certains principes que le Nazaréen avait reconnus et ce sont les voisins qui vont commencer à se sentir bien à votre contact, et ça, vous devez l’empêcher. Un moment donné, quand ce sera le cas, vous saurez comment l’empêcher, lorsque les voisins vont commencer à vous courir pour les symptômes, ils vont carrément s’occuper de ça. ( ) D’ici là, comme réponse, t’as pas de droite ( ) des esclaves?) alors ils ne sauront pas. 

Cette énergie vitale s’en va dans le plan vital, le plan morontiel et lentement il va faire ceci : vous êtes tous une programmation parfaite d’un véhicule  ou d’un outil que votre esprit, donc vous, dans un état que vous ne connaissez pas, avait créé et vous le créez au fur et à mesure de l’avancement évolutif de notre planète depuis près de 4.5 milliards d’années et c’est CELA qui est IMPORTANT ! Pas l’idée que vous avez que vous être ; l’ego, c’est l’âme. Pas la mémoire de vos vies, l’ego c’est l’âme. 

Savez-vous qu’est-ce que vous êtes finalement en tant qu’humains ? Si vous vous posez la question ou si j’en pointe un, je lui dis “Qui es-tu?” Je ne sais pas. Je suis plombier. Pfff [Rires] Qui êtes-vous ? Eh bien, c’est ce “Qui êtes-vous” qui est important. Ce “Qui êtes-vous”, lorsqu’il est suffisamment impressionné, ne doit pas aller dans le monde de la mort. Il doit être préservé  dans le monde de la vie, dans le plan morontiel, dans le plan éthérique pour que celui qui l’aura constitué, donc vous, celui qui aura accepté de s’anégoïser, donc vous, puisse aller se cacher dedans et revenir sur la planète Terre, dans une réincarnation unifiée où il se rappellera qui il a été, finir des choses et partir ; il se passe ceci : il se passe qu’on a trop d’énergie vitale parce qu’on s’anégoïse, on crée un double éthérique. La forme parfaite de votre code génétique, au niveau atomique. 

Lorsque vous donnez naissance à un enfant, vous avez 40 ans, hommes et femmes -exemple-, vous mettez un enfant au monde, l’enfant n’a pas votre peau, il n’a pas la peau d’un être de 40 ans, il a la peau d’un bébé flambant neuf. Il a un corps flambant neuf, il a des reins flambants neufs, il est parfait. A part certaines tares génétiques qu’il pourrait peut-être y avoir, mais ça se ( ) de plus en plus, ça se corrige de toutes façons dans une société intelligente et conséquentielle. Donc, pourquoi êtes-vous capable, même si vous êtes apparemment vieilli, de donner naissance à de la (-vie?) ? C’est cette forme qui va être reconstituée dans le plan morontiel et elle va énergétiquement être recréée à l’image exacte de la forme énergétique vitale qui vous constitue présentement. 

Toute l’évolution (cellularisée?) chez vous, inscrit dans le code génétique et donc transmissible aux enfants, autrement que par l’éducation et la tradition, crée le double éthérique. Le double éthérique constitué est exactement ce que vous êtes sans tous les problèmes que vous avez ! Pas d’ÂME, pas d’EGO, pas de SOUFFRANCE, pas d’ESPOIR ! RIEN ! Un véhicule qui va être capable de recevoir l’esprit et lorsque le véhicule/ vous allez être conscient, vous allez être ce que vous êtes. Vous allez sortir dehors, vous allez faire des choses qui doivent être faites pour nourrir le corps physique, vous allez être ce que vous êtes, SAUF que vous ne pourrez plus souffrir et vous avez déjà beaucoup plus de choix jusque là. Maintenant, regardez : 

Vous mourez parce que votre double éthérique n’est pas suffisamment constitué et votre fusion n’est pas suffisamment enclenchée. Vous perdez la vie physique. L’âme gagne le plan morontiel. Elle voit le monde de la mort, elle voit les personnages qui viennent la chercher. Elle voit le double éthérique, son double éthérique et, il n’y a pas une puissance énergétique qui peut supplanter le double éthérique ; alors l’âme s’en va vers le double éthérique qu’elle va incorporer à elle. Il n’y a pas de mort. Lazare n’est pas mort. Avec le double éthérique, il a pénétré le monde de la mort par la suite pour finaliser des choses et il est revenu. Le Nazaréen a fait la même chose. Donc, avec le double éthérique, vous allez attendre qu’une condition parfaite se présente au niveau du contexte planétaire et vous allez peut-être revenir dans un corps physique, mais là, vous allez vous rappeler de qui vous avez été ; ce n’est pas le cas actuellement. Pas avec l’hypnose. Demain, vous allez parler, vous allez savoir qui vous êtes, vous allez continuer la même chose.

Celui qui a un double éthérique suffisamment constitué, donc celui qui est suffisamment anégoïsé, celui qui, dans le langage de l’homme ancien, on pourrait dire celui qui se fout de ce qui lui arrive, il ne s’en fout pas, il le tolère et souvent il le comprend quand il l’accepte. Celui qui a un double éthérique suffisamment constitué commence une fusion avec. Qu’est-ce que c’est que la fusion avec le double ? Ça se fait de son vivant. La fusion avec le double, c’est simplement un  contact/ le double éthérique que l’on con/ que l’on va constituer dans le plan morontiel, va lentement se rapprocher de nous. Dans certains cas, le double éthérique va s’en aller vers une région de notre planète, au Québec, dans une région du Québec où énergétiquement, il se sent bien. Et l’ancien vous, dans votre corps physique, dans la localité où vous habitez, vous allez commencer à vous sentir mal. 

J’ai expliqué dans une conférence que les québécois, c’est une race à cochons, pardon, les Québecois, c’est une race à part [Rires] que l’homme/ que beaucoup de personnes qui vivent présentement dans le bassin métropolitain québécois, ( ) Saint Laurent, plein canton de l’Est, vont avoir un moment donné des vibrations où ils vont se sentir mal, ils vont avoir le feeling, ils vont visiter ailleurs dans le Québec, ils vont découvrir les Laurentides et ils vont aimer ça. Il y a beaucoup de personnes dans les Laurentides qui sont là depuis longtemps, qui vont “tailler”, ils vont descendre vers le bassin, vont descendre dans le cantons de l’est et ça va être correct et j’avais prévu, j’avais dit, enfin, c’est amusant à dire que dans quelques mois, et c’est commencé et ça va se faire, ça va s’accentuer dans les deux années et demi qui viennent, les terres, les maisons dans les Laurentides vont perdre de la valeur, dans les cantons de l’Est, ça va commencer à prendre de la valeur. Ça va permettre à ceux qui ont à monter en haut de pouvoir monter, et ça va forcer à fuir ceux d’en haut vers le Sud.

Le double éthérique, un moment donné, monte vers les Laurentides. Le double éthérique suffisamment constitué va se diriger vers le bouclier Canadien, le Québec ésotérique. Montant là, si le corps physique ne reste pas là, la personne va commencer à se sentir mal, elle va être malade, elle va être diarrhéique, elle va être fatiguée, elle ne dormira plus, elle va être stressée et un moment donné, ( ) va rejoindre son double éthérique pour se retrouver. La fusion, le double se rapproche et commence à investir le corps physique de l’homme. Le double éthérique, c’est un véhicule parfait dans le monde supramental, qui est tout à fait en contact…

Le double éthérique a deux fonctions. Premièrement, il va avoir la faculté par un canal de relier l’être humain qui est vivant et il pourra servir de contenant à l’esprit pendant la vie/ le vécu de l’humain. Lorsque le Nazaréen disait “Je parle avec mon Père dans le Ciel,” le Nazaréen c’était un fou, il avait bien raison. Il était à un niveau ascensionnel intéressant et il voulait obéir à son Père dans le ciel. Un moment donné, le Nazaréen, on lui demande qui il est : il est le Fils de Dieu, dans les Cieux. Là, il a un double éthérique et il a commencé sa fusion avec. Jusqu’à la fusion, jusqu’à la fusion complétée et on demande au Nazaréen “Qui es-tu?” et le Nazaréen répond “Je suis”.

 Il n’est plus le fils, il EST. Le double éthérique se rapproche de l’homme. Ça crée certains symptômes. Ça va vous obliger à avoir un ajusteur de pensée de plus en plus éloquent. Vous allez finir par dire, tu sais, en pleine conférence comme ce soir, par exemple. Il y a ailleurs, pour en faire de choses. Vous rencontrez quelqu’un, vous lui parlez “Tu sais, j’ai été à une conférence, j’ai pensé l’affaire et ça s’est et (…) ben, c’est bon mais en maudit… Il y en a qui doivent mixer de temps en temps.

La personne avec qui vous voulez parler n’est pas apte, elle n’a pas à vous entendre parler. Vous ne parlerez pas, vous ne pourrez pas le dire. C’est pas pour ceux qui ne le vivent pas mais pour ceux qui le vivent, c’est ça ! Le double éthérique se rapproche lentement et il y a de l’énergie que vous devez conserver pour lui, pas pour les autres et c’est ( ).

Related Articles

L’énergie de Shamballa

Les êtres qui font partie de la même quantité d’énergie, de la même vibration que Shamballa ne se servent pas de véhicules matériels pour entrer en contact avec l’homme ou entrer en contact avec leurs frères dans l’espace cosmique

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires